Connexion/Inscription ?
 
Partager avec:

Oligoéléments : le magnésium

Bien que n’existant dans la composition corporelle que dans une faible proportion, les oligo-éléments jouent un rôle majeur dans la solidité de certains tissus. Le magnésium fait partie des oligoéléments essentiels à faible risque de carence chez l’homme. Le déficit en magnésium peut être lié à différents facteurs. Tout d’abord, l’alimentation d’aujourd’hui est plus réduite en quantité : nous mangeons moins qu’avant, d’abord parce que nos assiettes sont moins remplies mais aussi à cause de l’image du corps parfait que véhicule les publicités. A cela s’ajoute le nombre bas d’aliments disponibles riches en magnésium. Les légumes et les fruits secs sont moins consommés, sans parler des sols appauvris qui donnent des végétaux carencés. L’apport conseillé est de 5 à 6 mg par kilo de masse corporelle et par jour, soit une moyenne de 360 mg pour les femmes et 420 mg pour les hommes. Les besoins sont majorés chez les adolescents et les femmes enceintes et allaitantes. Il existe d’autres catégories d’individus dont les besoins doivent être adaptés : les grands sportifs, les personnes présentant des signes d’hypomagnésémie (fatigue, déprime, anxiété, asthénie musculaire, crampes) et les personnes présentant des troubles cardiovasculaires : le supplément magnésique est recommandé pour prévenir certains troubles cardiovasculaires (hypertension artérielle, trouble du rythme). Il jouerait un rôle dans la régulation du taux de glucose dans le sang. L’organisme ne dispose pas de réserves en magnésium, il lui faut donc un apport quotidien et régulier pour répondre à ses besoins. Les aliments riches en magnésium sont nombreux : les fruits de mer, le cacao, les céréales complètes, la levure boulangère, les épinards, les abats, le sarrasin, les fèves, les amandes  les bananes et certaines eaux minérales. L’apport alimentaire peut être suffisant lorsqu’il est régulier. Cependant, le recours aux compléments alimentaires peut également s’avérer efficace. L’idéal est de choisir un produit comportant simultanément de la vitamine B6, qui améliore l’assimilation et les actions du magnésium. Après un mois de supplémentation, il convient de réduire la dose de moitié, car l’excès de magnésium peut entrainer des troubles digestifs, de la fatigue et une baisse de la tension artérielle. N’oublions pas que l’apport de magnésium doit être limité chez les insuffisants rénaux, pour qui l’élimination est moins importante. Une alimentation variée et équilibrée avec une bonne hygiène de vie, sans abus d’alcool et sans stress chronique, facilitent une couverture efficace par les oligoéléments.
Partager avec:

Ajouter un commentaire

×