Connexion/Inscription ?
 
Partager avec:

Devenir vétérinaire spécialiste des oiseaux

Dans le hit-parade des métiers plébiscités par les enfants, celui de vétérinaire tient une bonne place. En réalité, le terme même recouvre une grande variété de métiers et de spécialités. Cet article se propose d’exposer les grandes lignes de la formation d’un vétérinaire spécialiste des oiseaux.

Formation initiale

En France, il existe quatre écoles nationales vétérinaires (ENV) à Lyon, Alfort, Toulouse et Nantes. Pour faire partie des 400 nouveaux étudiants accueillis chaque année dans ces écoles, il faut avoir un profil scientifique et passer un concours d’admission réputé très sélectif. La formation de base dure 4 ans et est sanctionnée par le Diplôme d’Etude Fondamentale Vétérinaire (DEFV). La cinquième année est consacrée aux approfondissements dans l’une des 6 filières proposées :
  • Clinique des animaux de compagnie
  • Clinique des équidés
  • Clinique des animaux de production
  • Santé publique vétérinaire
  • Recherche
  • Initiation aux métiers de l’entreprise
Les filières cliniques se terminent par une soutenance de thèse en vue de l’obtention du doctorat d’Etat en médecine vétérinaire qui donne accès au titre de Docteur vétérinaire.

Spécialisation

Les vétérinaires spécialisés dans les oiseaux sont en général issus de la filière « clinique des animaux de compagnie ». En effet, c’est l’apparition des NAC (nouveaux animaux de compagnie) il y a une vingtaine d’années qui a ouvert la voie à ce type de spécialité. Mais il faut savoir que les NAC représentent une variété d’animaux allant du serpent aux perroquets en passant par les poissons. Un vétérinaire NAC n’est donc pas forcément un spécialiste des oiseaux. D’ailleurs, vous ne trouverez nulle part la mention « vétérinaire NAC » parce qu’elle ne correspondrait à aucune spécialité reconnue comme telle. Les vétérinaires NAC ont suivi une ou plusieurs formations dans des organismes publics ou privés, mais ces formations, souvent payantes et non-diplômantes, ne débouchent sur aucun titre officiel. Mais depuis peu, certaines formations sont sanctionnées par un diplôme, notamment dans le domaine de la chirurgie des oiseaux. A l’étranger, des établissements comme l’Université de Tennessee aux Etats-Unis proposent des formations ciblées en pratique aviaire (hors élevages industriels). Seules des formations de ce niveau peuvent être mentionnées sur la plaque du vétérinaire. Pour avoir une meilleure visibilité, certains vétérinaires recourent toutefois à la mention « consultant NAC », ce qui est parfaitement légal. Mais dans l’état actuel de la législation, le meilleur moyen de tomber sur un vétérinaire spécialiste des oiseaux reste encore le bouche-à-oreille.
Partager avec:

Ajouter un commentaire

×