Connexion/Inscription ?
 
Partager avec:

Les psychologues et comportementalistes canins

Présentation des différents intervenants dans le domaine de la psychologie canine. Vous avez tout essayé pour dresser votre chien, et celui si ne vous obéit toujours pas. Ne culpabilisez plus, il n’est pas facile de communiquer avec son animal. L’Homme a tendance à penser que son compagnon à la même psychologie ou manière de penser que lui. En d’autres termes, on «humanise» nos animaux. Mais pourtant, le chien a sa propre manière d’interpréter nos phrases, notre ton lorsqu’on s’adresse à lui et pour bien se faire comprendre, il faut nous mettre à sa portée. Mais techniquement, comment s’y prendre ? Deux professions assez nouvelles se penchent sur les problèmes que l’on peut rencontrer avec son chien : les comportementalistes canins, et les psychologues pour chiens. Les problèmes les plus souvent rencontrés qui amènent à consulter un des deux professionnels sont l’agressivité soudaine du chien, l’indifférence aux ordres donnés, la destruction récurrente d’objets, la dépression… Si votre chien change de comportement de manière brutale (perte de l’appétit, perte de l’envie de jouer à son jeu préféré, ralentissement…) presque du jour au lendemain, il est impératif de l’amener chez le vétérinaire pour s’assurer qu’il n’y a aucune pathologie organique derrière ces signes. Une fois la maladie écartée, en fonction du problème rencontré, il faudra se tourner soit vers le comportementaliste, soit vers le psychologue. Le comportementaliste est pour la plupart du temps un vétérinaire qui a suivi une formation complémentaire de 150 heures. Son rôle est d’être le médiateur entre le chien et son maître. Il intervient donc plus dans les problèmes d’obéissance ou d’agressivité. Le plus souvent, il existe un dysfonctionnement au niveau de la communication et pour remédier à cela, le comportementaliste va donner un tas de conseils très précis sur ce que doit faire le maître (quelles attitudes doit-il adopter, sur quel ton parler au chien…). Le psychologue pour chien est plus conseillé pour les problèmes d’inactivités soudaine, de dépression, ou aussi pour les chiens au comportement destructeur. A l’instar des psychologues pour humains, le psychologue canin va chercher la cause du problème. Par exemple, un chien mangeur de chaussures est peut être un animal qui s’ennuie. Il faut savoir que votre compagnon a un fort besoin d’activités variées (intellectuelles, physiques, alimentaires…). Il vous donnera des astuces adaptées à votre animal pour y remédier. Il pourra aussi mettre en évidence l’origine de l’anxiété d’un chien. Souvent montrés du doigt, les psychologues et comportementalistes sont des professions qui devraient être plus reconnues dans le monde vétérinaire car le fait de rétablir un lien entre un animal et son maître évite parfois l’abandon du chien par désespoir.
Partager avec:

Ajouter un commentaire

×