Connexion/Inscription ?
 
Partager avec:

Whitney Houston : diva, malgré tout

Bien que « The voice » ait déçu récemment, ses succès historiques la placent parmi les stars de la musique soul et rnb. En plus de ses dons naturels, Whitney Houston a bénéficié d’un entourage favorable, pour une carrière prédestinée. Née en 1963 à Newark, dans le New Jersey, elle est la fille de Cissy Houston, choriste de rnb réputée et la nièce de la chanteuse Dionne Warwick. A 11 ans, elle est à la tête de la chorale de Newark et, à l’adolescence, devient choriste de Chaka Khan, Jermaine Jackson et des Neville Brothers.   Son physique exceptionnel lui ouvre, au début des années 80, la porte du mannequinat, qu’elle franchit avec succès. Quelques couvertures de prestigieux magazines lui apportent une notoriété qu’elle va investir dans un authentique parcours musical.   Deux ans après avoir signé avec la maison de disques Arista, Whitney Houston sort son premier album éponyme, dont trois single se classeront numéro un. En 1987, son second album se place dès sa sortie en tête du Top albums américain.   A partir de 1990, sa carrière musicale se ralentit, troublée par une vie sentimentale agitée, la belle se lance dans le 7e art. Trois films, dont un immense succès, « The bodyguard », dont la bande originale deviendra culte, signent une incursion honorable dans le cinéma. La demi-réussite de la comédie romantique « La femme du pasteur », la ramène à ses amours et ses racines. En 1996, un album, dont elle écrit 14 chansons sur 15, affiche une coloration gospel adaptée à sa voix chaude et profonde.   Les années qui suivent ne se traduisent pas par une activité créatrice intense et voient alterner triomphes commerciaux et semi-échecs musicaux. Whitney Houston enregistre surtout des chansons de bandes originales de films. Elle rebondit en 1998 avec l’album « My love is your love » qui engendre 4 tubes. En 2003, son 6e album reçoit un accueil mitigé. La couleur rnb de son album « I look to you », en 2009, lui permet de renouer avec la gloire. Ses ventes démarrent en flèche dès sa sortie.   Pourtant, dans la foulée de ce succès, ses prestations publiques déçoivent à plusieurs reprises, certains concerts tournant à la catastrophe, notamment à Manhattan et en Australie où la star, surnommée autrefois The Voice, est méconnaissable.   En dépit d’un retour scénique fastidieux, Whitney Houston a définitivement inscrit son nom en lettres de platine dans l’histoire de la musique. Première artiste à porter sept n°1 consécutivement au Top 50, elle a ainsi battu un record détenu par les Beatles et les Bee Gees. Son premier album, écoulé à 25 millions d’exemplaires, demeure l’album solo le plus vendu de toute l’histoire. Elle détient, en outre, le record d’American Music Awards, avec 21 trophées.  
Partager avec:

Ajouter un commentaire

×