Connexion/Inscription ?
 
Partager avec:

Un voyage de noces en Guadeloupe, l’indolente aux belles eaux

Citadins pressés et amateurs de plages surpeuplées, passez votre chemin, la bien nommée « Karukera » ou l’île aux belles eaux n’est pas pour vous !  

Un voyage de noces en Guadeloupe

Au charme primesautier du papillon dont elle possède la forme, il faut ajouter un caractère bien trempé à ce petit archipel battu par les vents. A la fois sauvage, colorée et nonchalante, la Guadeloupe surprend par la diversité de ses paysages qui ne se limitent pas aux belles plages de sable blanc… Loin de la métropole – à plus de 6000 kilomètres de nos côtes – entre Atlantique et mer des Caraïbes, La Guadeloupe regroupe en réalité sept îles : la Guadeloupe « continentale » divisée en deux par la rivière salée avec l’île de Grande-Terre et la Basse-Terre, la Désirade, Petite Terre, Marie-Galante et les Saintes. A chaque île, sa personnalité, Grande-Terre et Basse-Terre restant incontournables. Les amateurs de plongée trouveront de quoi satisfaire leur curiosité à Petite-Terre, tandis que les plaisanciers opteront pour la très réputée baie des Saintes. Marie-Galante, où le temps semble s’être arrêté, séduit quant à elle les touristes en quête d’authenticité. Terre de prédilection des iguanes, la Désirade offre un visage plus aride. Trait d’union de ce chapelet d’îles : une nature exubérante et une douceur de vivre à savourer sans modération.

Grande-Terre et Basse-Terre : les deux ailes du papillon

Riche de son histoire tourmentée et de ses traditions, la Guadeloupe « continentale » est multiple. Elle offre, à qui sait prendre le temps, ses nombreuses facettes entre clichés de cartes postales et forêt tropicale. Lien entre les deux îles sœurs : la rivière salée et sa mangrove peuplée d’oiseaux sauvages. Aile gauche du papillon, la Basse-Terre forte de ses 848 km2 offre un paysage tout en courbes. Montagneuse, dominée par son volcan la Soufrière haut de 1467 mètres, elle se distingue par sa forêt tropicale particulièrement dense. Royaume d’une végétation luxuriante où trônent gommiers, fougères et palmistes, elle abrite également rivières et cascades. Ses plages aux couleurs inhabituelles – de l’ocre au noir en passant par le rose – clôturent avec charme cette palette dominée essentiellement par le vert. Plus fidèle à l’image véhiculée des Antilles, la Grande-Terre, plus plate, est parsemée de plages de sable blanc : lagons tranquilles aux eaux turquoise, spots de surf, plages sauvages. Elle concentre l’activité touristique avec ses marinas et sa capitale, Pointe-à-Pitre, qui mérite le détour. Petite par sa taille, la Guadeloupe n’en demeure pas moins une île d’une grande beauté. Cette belle sauvage se dévoile par petites touches pour le plus grand plaisir des jeunes mariés curieux.  
Partager avec:

Ajouter un commentaire

×