Connexion/Inscription ?
 
Partager avec:

Le BeachVolley aux Jeux Olympiques

Comme pour de nombreux sports peu médiatiques, le rayon de lumière du Beach-Volley se déroule tous les 4 ans, lors des différentes olympiades.   Depuis 1996 et son entrée aux Jeux Olympiques (après avoir été sport de démonstration en 1992 à Barcelone), la planète sportive a vu sous un tout autre œil cette activité, pratiquée par tous l’été sur la plage, devenue un vrai sport professionnel sous l’égide de Fédération Internationale de Volley-Ball (FIVB).  

La qualification olympique

  Si la qualification a évoluée au fil des olympiades, celle pour les prochains JO à Londres en 2012 est particulièrement ardue. Les équipes doivent inscrire un maximum de points sur l’échiquier international en figurant en bonne position dans le tableau final des différentes épreuves inscrites au calendrier de la FIVB et notamment la quinzaine de tournois de la World League qui rapportent le plus de points. Ces points cumulés sur les saisons 2010 à 2012 permettront de désigner les 24 meilleures équipes qualifiées pour Londres (à noter que chaque pays ne pourra qualifier que deux paires maximum, ce qui pourrait libérer des places pour des équipes situées au-delà de la 24e place mondiale, si 3 équipes d’un même pays sont classées dans le Top 24). Pour la France, les frères CES (Andy & Kevin) sont la meilleure chance de qualification.  

Atlanta 1996 : les premiers pas du Beach Volley

  Le succès est immédiat pour ce nouveau sport olympique. Il faut dire que devant leur public, les Américains dominent de la tête et des épaules la compétition masculine. Karch Kiraly et Kent Steffens s’imposent dans une finale 100 % US devant leur public face à la paire Michael Dodd/Mike Whitmarsh. Le succès est total pour l’Amérique du Nord puisque ce sont les Canadiens John Child et Mark Heese qui s’octroient la médaille de bronze. Les Brésiliens, pourtant parmi les maîtres de la planète beach, passent à côté à l’inverse de leurs compatriotes féminines. Jaqueline Silva associé à Sandra Pires l’emportent devant Monica Rodrigues et Adriana Samuel. La paire australienne Nathalie Cook/Kerri Pottharst, 3e, prend rendez-vous pour Sydney.  

Sydney 2000

  Si le titre masculin reste la propriété des Américains avec la victoire surprise de Dain Blanton et Eric Fonoimoana face aux favoris brésiliens Ze Marco Melo et Ricardo Santos (les Allemands Jörg Ahmann/Axel Hager prenant la troisième place), le classement féminin est lui bouleversé et inversé par rapport à Atlanta. La paire Cook/Pottharst remporte la médaille d’or devant son public et devance les deux équipes brésiliennes Adriana Behar/Shelda Bede et Pires/Samuel (la tenante du titre associé à la vice-championne olympique d’Atlanta).  

Athènes 2004

  La meilleure paire de l’histoire moderne du Beach-Volley remporte le titre. Les Brésiliens Ricardo Alex Santos et Emanuel Rego gagne la finale face aux surprenants Espagnols Javier Bosma et Pablo Herrera. La Suisse monte sur la 3e marche du podium avec Patrick Heuscher et Stefan Kobel. L’olympiade grecque est la consécration des leaders de la discipline puisque les Américaines Kerri Walsh et Misty May s’imposent devant leurs éternelles rivales brésiliennes Behar/Bede (double finalistes malheureuses), les deux meilleures paires au palmarès de la World League. Le bronze revient lui à la deuxième équipe américaine composée d’Holly McPeak et Elaine Youngs.  

Pekin 2008

  La surprise chinoise. Il était dit que l’on verrait les Chinois dans toutes les épreuves, le Beach-Volley n’y a pas manqué. Dans le tableau féminin, deux paires chinoises se sont hissées sur le podium Tian Jia/Wang Jie n’ont rien pu faire en finale face aux tenantes du titres Walsh/May, et Xue Chen/Zhang Xi ont pris la 3e place. Chez les hommes, le duel américano-brésilien pour le titre a tourné une nouvelle fois à l’avantage des Etats-Unis. La paire Phil Dalhausser/Todd Rogers s’est imposée devant Marcio Araujo/Fabio Luiz Magalhães. Les champions olympiques en titre Santos/Rego ont dû se contenter de la médaille de bronze.   Le succès du Beach-Volley aux Jeux Olympiques est irrévocable et doit une grande partie de sa réussite aux charmes et formes des joueuses. Leurs petites tenues attisent les regards des spectateurs et téléspectateurs grâce à une réalisation télévisuelle très marquée par des zooms sur les joueuses et les spectatrices aux formes généreuses pour donner de l’allant à ce sport.
Partager avec:

Ajouter un commentaire

×