Connexion/Inscription ?
 
Partager avec:

Grossesse et sexualité

La sexualité pendant la grossesse constitue toujours un sujet tabou. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : 50% des femmes trouvent gênant d’interroger leur médecin à ce sujet. Les couples se posent de nombreuses questions sur le désir et les possibilités dans l’intimité durant cette période particulière. Le point pour vous aider à traverser ces neuf mois de la façon la plus harmonieuse qui soit.

La libido

Le désir sexuel est susceptible de varier durant la grossesse. Il n’existe pas de normes dans ce domaine. Chaque être humain réagit différemment. Certaines femmes voient leur libido monter en flèche alors que, chez d’autres, le désir baisse et peut même s’éteindre totalement. Ce manque d’intérêt est particulièrement fréquent durant les trois premiers mois de grossesse. Il peut s’expliquer par les désagréments causés par ce nouvel état (nausées, fatigue, vomissements) mais aussi par les changements hormonaux que la femme connait. L’homme peut lui aussi rencontrer une sérieuse baisse de libido, notamment lorsque la silhouette de la femme commence à changer. Cela peut être dû à un manque d’attirance pour un corps tout à fait nouveau ou à un blocage, lié à la crainte de faire mal au bébé.

Abstinence ?

Certains couples sont ainsi tentés de renoncer un temps aux relations sexuelles. Pourtant, grossesse et sexualité sont loin d’être incompatibles. Le bébé ne souffre en aucun cas lors d’un rapport sexuel. Il est bien à l’abri dans l’utérus, à l’intérieur du sac amniotique. Il est séparé de la cavité vaginale par un bouchon muqueux au niveau du col de l’utérus. En outre, il est important pour le bien-être et l’épanouissement du couple de continuer à avoir une intimité dans ce domaine.

Quelques précautions s’imposent

Néanmoins, au vu de l’état de la future maman, il convient de prendre quelques précautions. Mieux vaut éviter les positions qui font pression sur son ventre. De même, il faut être particulièrement doux au niveau de la poitrine. En effet, les seins ont tendance à devenir douloureux pendant la grossesse (rien de plus normal étant, donné qu’ils doublent de volume !) Il faut donc éviter les pressions trop appuyées. Enfin, si les rapports ne posent aucun problème pendant la majeure partie de la grossesse, on évitera néanmoins de faire l’amour au cours du dernier mois. En effet, un rapport sexuel durant cette dernière ligne droite est susceptible de déclencher l’accouchement.
Partager avec:

Ajouter un commentaire

×