Connexion/Inscription ?
 
Partager avec:

Les règles du waterpolo

Pas si facile de trouver un endroit pour se faire une petite partie de water-polo. Ce sport olympique, pratiqué dans les grands bains des piscines du monde entier, est sans aucun doute l’un des plus physiques. S’il n’est pas très médiatisé en dehors de la période des Jeux, il n’en demeure pas moins une discipline très prisée. Nous vous proposons ici un petit topo sur l’histoire et les règles du water-polo.  

Petit historique

Discipline olympique depuis le début du XXe siècle, le water-polo arrive chez nous assez tardivement. Il faudra d’ailleurs attendre quelques années pour qu’une équipe de France se constitue et commence à gagner des titres. Une fois n’est pas coutume, c’est de l’autre côté de la Manche qu’il faut aller chercher les origines de ce sport, relativement bourgeois à l’époque. Les Anglais établiront les règles – encore en vigueur – de ce qui deviendra l’une des disciplines sportives et olympiques les plus spectaculaires. N’oublions pas que les joueurs sont dans un grand bain d’une profondeur d’au moins 2,40 m. Autant dire qu’ils n’ont pas pied.

Les règles

Voilà le topo : 13 joueurs – dont 6 remplaçants – un arbitre, un ballon et des cages de but. L’objectif est donc, comme au football ou au handball, de marquer le plus de buts possible afin de remporter la partie. Pas de mi-temps, ici on fonctionne en quart temps. 4 périodes donc, de 8 minutes chacune. Selon les catégories, la durée des quarts temps peut changer et varie ainsi entre 7 et 8 minutes. Le placement sur le terrain, dans la piscine en l’occurrence, est un mélange entre le basket, le hand et le foot. La formation typique se résume à : 1 gardien, 3 arrières, 2 ailiers et 1 attaquant de pointe. Le but est donc de marquer. Pour cela, que des règles simples : il est possible de marquer de n’importe quelle manière. En revanche, le water-polo est un sport collectif et certaines règles viennent le rappeler. Par exemple, même si les longues nages balle à la main, en direction du but sont autorisées, le ballon doit avoir été joué au minimum par 2 joueurs avant de pouvoir tirer en direction des cages. En ce qui concerne les fautes, certaines impliquent des expulsions définitives. Un coup délibérément porté à un adversaire et c’est l’expulsion pure et simple. D’autres fautes n’entraînent que des expulsions temporaires, comme une attaque par derrière par exemple. Sinon, les fautes de jeu simples, comme une obstruction aux abords des cages de but, donnent lieu à des pénalités comme des tirs au but. Les règles sont plutôt simples, il ne vous faudra pas longtemps pour les assimiler. La stratégie par contre, c’est une autre paire de manche. Une seule et unique solution pour ça : la pratique !  
Partager avec:

Ajouter un commentaire

×